Landrises & Landsets

2016-

Landrises & Landsets est une exploration multisensorielle, où j'essaie d'une part d'organiser et de révéler des structures invisibles, physiques ou affectives, pour faire de l'intangible un acteur principal, et d'autre part, de renverser le rapport entre l'observateur et son observation, en invitant le visiteur à se projeter à l'intérieur même des objets. Si on parle aujourd'hui de gender-awareness, je parle ici de matter-awareness.

Au centre du projet s'articule un texte, en cours d'écriture, qui décrit un voyage à travers divers phénomènes, forces et objets. J'y propose par l'imagination l'idée d'une conscience altérée et transversale, qui peut passer d'une forme à l'autre: d'abord animal, la conscience devient tour à tour montagne, lave, fumée, tonnerre, océan, mousse, arbre, champignon, alouette, pour aboutir au final comme être de pure énergie. Le récit est écrit du point de vue de la matière : j'essaie d'y rendre compte des actions et des perceptions de l'objet vu de l'intérieur. C'est un exercise de langage et d'images, et les objets que j'ai créé et que je veux crééer découlent de cette logique de renversement du regard par l'imagination. À travers le texte et l'installation, j'offre au visiteur de suivre le guide, d'observer attentivement et de réfléchir à sa position à l'intérieur d'une écologie d'objets. Je veux y explorer l'idée d'une installation comme espace artificiel dans lequel on s'absorbe, un milieu où évoluent des choses, un site de forces et d'associations, une constellation d'idées. Pour se faire, j'ai en tête un questionnaire qui propose au visiteur, à travers une série de questions sur son expérience de l'espace, de ralentir son observation et de construire un rapport intime avec tel ou tel objet.